Irshad Manji n’est aucunement liée à la rédaction de ce site

« L’Occident doit cesser de se laisser endormir par l’idée du multiculturalisme.»

« Je ne ferai jamais le pèlerinage à La Mecque car on y interdit l’entrée aux juifs et aux chrétiens »

Née en Ouganda en 1968, au sein d’une famille musulmane, Irshad Manji est une écrivaine et journaliste canadienne. Elle a été désignée par le New York Times comme le « pire cauchemar d’Oussama Ben Laden ». Elle critique violemment les islamistes et les interprétations littérales du Coran, s’attaque aux pratiques extrémistes de l’islam, et notamment au traitement généralement infligé aux femmes par les musulmans. Elle critique abondamment la politique palestinienne et les opinions de la plupart des musulmans concernant Israël.

En mars 2006, elle a co-signé,avec 11 intellectuels libéraux tels que Salman Rushdie, Ayaan Hirsi Ali, Taslima Nasreen, une lettre intitulée Manifeste des douze : « ensemble contre le totalitarisme », en réponse aux très violentes réactions envers les caricatures danoises de mahomet.

Elle remet en question un grand nombre des interprétations historiques du coran, et recommande le concept d’Itjtihad, tradition musulmane de pensée indépendante.

Son best-seller the Trouble with islam today (« Le problème avec l’islam aujourd’hui » étrangement devenu « Musulmane mais libre » dans son édition française) a été traduit dans plus d’une douzaine de langues.

-> lire les déclarations essentielles d’Irshad Manji